Prise en charge psycho-sociale et Qualité de vie

Des caractéristiques nouvelles de l’infection par le VIH ont été observées, liées notamment à l’augmentation de la durée de vie des patients, à l’augmentation du nombre de personnes touchées, au caractère polymorphe de l’infection, à la diversité des patients pris en charge avec des besoins ou des problématiques spécifiques, à l’évolution de l’arsenal thérapeutique et à l’implication des différents acteurs intra et extra hospitaliers et des associations dans la lutte contre le VIH.

De plus, l’Agence nationale de recherche sur le Sida (ANRS) a organisé début mai 2009 un séminaire de recherche clinique qui a confirmé que les patients infectés par le virus du Sida connaissent un vieillissement accéléré qui touche aussi bien les capacités mentales que physiques : cardiaques, osseuses…. et qui semble être du à des causes multiples, dont le virus lui-même et les traitements antirétroviraux.
 
La prévention de ce phénomène est un des enjeux majeurs des années à venir, pour le corps médical bien sûr, mais aussi dans le cadre de la prise en charge extra hospitalière, que ce soit dans la qualité du maintien à domicile que dans les différentes possibilités d’accueil en établissement