Rapport d'Activité 2016 Corevih Aquitaine

INTRODUCTION DU PRESIDENT

 

Cette dernière année de la deuxième mandature du COREVIH Aquitaine (prolongée en fait jusqu’au 31 mai 2017 pour la mise en place du Corevih Nouvelle Aquitaine), comme le montre bien ce rapport d’activité 2016, aura été encore très active et riche par la variété de ses actions.

Le contexte, avec la mise en place des CeGIDD, la PREP, les réflexions et travaux consacrés à l’évolution vers le COREVIH Nouvelle Aquitaine, la finalisation de la Stratégie Nationale de Santé Sexuelle, ne pouvait que nous stimuler pour initier des activités innovantes.

La PREP a été mise en place au cours de l’année  dans les principaux centres de prise en charge de la Région. La commission dédiée à ce travail a été un outil qui s’est vite révélé indispensable par la dynamique impulsée, aidée par le travail de recueil de cette activité par les cliniciens impliqués. Cette action restera bien sûr un axe prioritaire pour la suite, en lien avec les CeGIDD.

Les CeGIDD se sont progressivement mis en place, et cette évolution doit se poursuivre sur 2017. Ils ont un besoin évident d’accompagnement  et l’ARS a confirmé le rôle clé du COREVIH pour cela. Les modèles d’organisation et les moyens sont hétérogènes rendant particulièrement nécessaire cette coordination.

La réflexion sur la Stratégie Nationale de Santé Sexuelle 2017-2030, dont le texte a finalement été finalisé début 2017, comme d’ailleurs les nouveaux textes sur les COREVIH, auront été dans toutes les têtes dans les projets et les actions menés en 2016.

Cela sera certainement un fil rouge pour les années à venir.

Le discours ambiant rappelle souvent les objectifs de l’ONU-SIDA : les « trois 90… ». Nous faisons d’ores et déjà mieux pour les traitements et leurs résultats… Mais cela ne doit pas cacher les résultats insuffisants pour l’entrée dans le soin (dépistage, accès aux services de santé) et  la continuité des soins, voire de la prise en charge dite globale… Les objectifs de travail pour corriger cela ont été centrés sur les perdus de vue, la qualité de vie notamment, à poursuivre impérativement.

Sinon, tout en menant ces nouvelles pistes de travail, les actions précédentes ont été poursuivies…

Certaines thématiques évoluent et vont soit faire une « pause » soit se réformer tout en prévoyant de prendre une nouvelle dimension dans le cadre de la Nouvelle Aquitaine…

Toute cette dynamique, centrée désormais sur le VIH, les IST, va se renouveler dans un contexte élargi sur la Grande Région Nouvelle Aquitaine avec de nouveaux acteurs de Poitou-Charentes et du Limousin et de nouveaux défis organisationnels certes mais aussi un enrichissement par d’autres expériences de terrain.

A l’occasion de ce dernier Rapport d’Activités « Aquitain », je me dois en tant que Président, remercier chaleureusement tous les acteurs de notre Corevih, que ce soit sur le terrain chacun dans son domaine acteurs de Santé ou associatifs, patients, membres élus ou non, et bien sûr particulièrement toute l’équipe sans laquelle rien de tout cela ne serait possible, notre coordinatrice en premier lieu, sans oublier le travail réalisé en lien avec l’ISPED, l’INSERM, toujours dans le cade du Pôle de Santé Publique du CHU de Bordeaux.

Enfin, je remercie l’ARS qui nous a toujours associés en amont aux réflexions sur les thématiques nous concernant ainsi qu’à la préparation de la grande mutation régionale…

D.Lacoste, Président du COREVIH Aquitaine